La fabrication d'une trompette

La Trompette est un instrument à vent de la famille des cuivres. La trompette en si bémol date du début du XIXe siècle, quand l'invention du piston révolutionna la conception et la fabrication des cuivres. Elle se répandit d'abord en Allemagne, mais en cinquante ans, elle devint l'instrument le plus répandu dans les orchestres, grâce à sa justesse de ton et à sa bonne sonorité. Aujourd'hui encore, c'est la plus utilisée dans les orchestres, les fanfares et le jazz.Trompette-legende

Pavillon : partie évasée de la trompette.
Coulisse d'accord : permet de modifier la longueur du tuyau et ainsi de modifier la hauteur du son.
Tuyau d'évacuation : tuyau permettant l'écoulement de la salive.
Segment relié au troisième piston : segment qui allonge la longueur du tube, ce qui baisse la tonalité d'un ton et demi.
Sourdine : appareil qui permet d'affaiblir le son lorsqu'on le place dans le pavillon.
Piston : dispositif permettant de varier la longueur du tube afin de produire les différentes notes.
Segment relié au deuxième piston : segment qui allonge la longueur du tube, ce qui baisse la tonalité d'un demi-ton.
Segment relié au premier piston : segment qui allonge la longueur du tube, ce qui baisse la tonalité d'un ton.
Embouchure : endroit où le joueur appuie ses lèvres et souffle dans l'instrument.
Crochet de pouce : endroit où on met le pouce pour soutenir la trompette.
Bouton de piston : bouton sur lequel on appuie pour actionner le piston.
Crochet de petit doigt : endroit où on met le petit doigt pour soutenir la trompette.

Pour en savoir plus...

Le métal le plus utilisé pour fabriquer la trompette est le laiton (en moyenne 70% de cuivre, 30% de zinc). Mais quelles sont les étapes de fabrication de l'instrument? Vous pourrez le découvrir dans cette vidéo.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir